voir le diaporama

 

Retour du pastoralisme sur le massif des Lens

Depuis le milieu du mois de mai 2012, le troupeau de plus de 400 chèvres du Rove de Jean-Michel CAZEAU, venant de Provence, pâture sur le massif des Lens.

La venue de ce troupeau est l'aboutissement d'un projet que le collectif d'associations pour la défense du bois des Lens porte depuis plus de deux ans. Le but de ce projet est de ré-ouvrir cette garrigue de manière écologique pour que la flore et la faune ne reculent plus dans ce milieu naturel devenu impénétrable depuis les feux de 1976 et 1990, mais aussi, pour lutter contre les incendies .

Les premiers contacts que nous avons eu avec Madame VIAL propriétaire du troupeau de moutons qui transhume sur le massif, nous ont appris qu'ils ne seraient pas la solution, car ils se nourrissent très mal dans les milieux fermés. Trouver et faire venir un troupeau de chèvres est apparu comme la meilleure solution, en particulier la race du Rove, qui sont des chèvres très rustiques et adaptées à ce milieu .Des contacts ont été pris avec Mr CAZEAU J-M de Mouriès qui possède un très beau troupeau de chèvres et souhaitait trouver de nouveaux pâturages.

La commune de Combas a donné son accord pour que le troupeau soit positionné sur des parcelles communales gérées par l'ONF. Une convention avec le berger , la mairie et l'ONF a été signée . Par la suite le troupeau sera suivi par la chambre d'agriculture service pastoralisme, en accord avec la mairie.

Plusieurs réunions ont eu lieu en amont, dont deux avec les chasseurs de gros gibiers et une au foyer communal avec toutes les personnes intéressées par ce projet en particulier les propriétaires des forêts privées 

Aujourd'hui les campanes résonnent à nouveau dans combes, les enfants accompagnés de leurs parents découvrent et touchent des animaux dans un milieu naturel . Enfin la garrigue revit !

Emile Bonnaud

Mai 2012

Réalisation: Collectif d'associations pour la défense du bois des Lens

graphisme : L'Oeil Vert

voir le PDF Bois des Lens : Réflexions sur un espace naturel

La biodiversité : un trésor à notre porte

Biodiversité est un mot entendu sur toutes les lèvres et dans toutes les langues du monde en cette année 2010, ainsi l'a décidé l'ONU. Si ce néologisme n'existait pas encore il y a quinze ans, il est aujourd'hui incontournable, notamment dans le domaine de la communication, pour dénoncer de manière univoque la perte progressive et alarmante de la diversité des organismes vivants et , des milieux qui les abritent. Car si la biodiversité est un trésor, son déclin est, lui, une catastrophe dont on ne mesure peut-être pas encore avec pertinence toutes les répercussions sur notre vie, et encore moins sur celle des générations futures. lire la suite